En plus des maires qui manifestent devant la préfecture contre la baisse du quota de nombre de quotas des contrats aidés à La Réunion, plusieurs dizaines de bénéficiaires de contrats aidés expriment également leur mécontentement. Ils affirment que sans ce travail, les conséquences seraient terribles pour eux et leur famille.