Autre affaire dans laquelle plane l’ombre de Jean-Claude Lacouture : celle du terrain sur le front de mer de l’Etang-Salé cédé à bas prix à Marie-Claude Lapierre. Dans ce dossier, il y a prescription et le maire ne peut plus être poursuivi. Accusée de recel de prise illégale d’intérêt, l’ex-directrice de cabinet a dû faire face à la justice cette nuit. Son avocat parle là d’un procès qui tourne autour du sexe, de l’argent et de la politique. La famille Hoarau à qui appartenait le terrain s’est constituée partie civile. Le Procureur a requis une peine d’amende de 100 000 euros dont 50 000 avec sursis ainsi que la confiscation de la maison construite par la prévenue. Un procès qui s’est poursuivi jusque très tard dans la nuit. Reportage de Fabrice Adrien.