Le président de la CCIR a été déféré devant le parquet tôt ce matin après près de 48 heures de garde à vue. À ses côtés : deux autres membres de sa garde rapprochée. Ils sont soupçonnés d’être impliqués dans une affaire de fraude électorale lors des élections consulaires de 2016. Le point en direct du tribunal correctionnel de Saint-Denis avec Maëlys Erissy.