Passionné de tennis, il finance lui-même ses cours à La Montagne en vendant des gâteaux. Après un appel sur les ondes de radio Freedom, il a pu réaliser son rêve.