L’homme de 37 ans, qui a récupéré la garde de son fils depuis l’incident du 26 mai dernier, comparaît devant le tribunal correctionnel pour "soustraction à ses obligations parentales". Il risque 2 ans de prison et 30 000 euros d’amende. Explications avec Maud Steinbach.