Deux sœurs réunies dans un groupe : Solah. Leur style ? Elles l’ont baptisé "le maloya imaginaire". Avant leur concert prévu ce week-end à Saint-Benoît, Anne-Sophie Estruch a assisté aux répétitions.