Depuis plusieurs jours, ces actes des violences se multiplient aux abords des établissements scolaires de l’île. La plupart, sans raison apparente. Ophélie Maraval.