Arsène Wenger, l’ancien entraineur d’arsenal et directeur du développement mondial à la FIFA, réfléchit à encadrer le jeu de tête pendant les entraînements de football, notamment pour les jeunes. En Angleterre, cette mesure est déjà appliquée depuis un an pour éviter de déclencher des commotions ou des maladies. Quelles pourraient être les solutions pour limiter et encadrer cette pratique dans le jeu ?Un reportage au CREPS de la plaine des cafres, avec Juliette Davis.