Le virus continue sa progression sur notre île, le taux d’incidence est de 220,9/100 000 habitants, du 13 au 19 novembre selon Santé publique France. La vague épidémique ne ralentit pas, alors doit-on se diriger vers un retour de l’État d’urgence ? La Réunion doit-elle appliquer des mesures restrictives plus fortes pour endiguer la propagation du virus ? Les réactions du Docteur Christine Kowalczyk, Présidente de l’Union Régionale des Médecins Libéraux.