Convoquées devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis suite à une plainte déposée à leur encontre par la Région Réunion, Huguette Bello et Ericka Bareigts ont été relaxées. Elles étaient poursuivies pour violation de domicile lors de leur entrée au sein du bâtiment du Conservatoire à Rayonnement Régional de Saint-Paul (Cimendef). Explications dans ce reportage de Maëlys Erissy.