Une menace de grève illimitée prône dans le BTP à compter de jeudi. Cela au moment où toutes les organisations patronales n’ont pas encore l’accord actant une augmentation annuelle des salaires de 2,2%. Jérémie Cazaux.