Les affrontements ont eu lieu, samedi 15 août, à Mamoudzou et Koungou, les deux villes les plus importantes de Mayotte. Les élus municipaux et départementaux ainsi que la préfecture ont réagi à ces violences.