Le ministère malgache des Affaires étrangères a expliqué qu’une organisation s’imposait pour le rapatriement de ces ressortissants malgaches bloqués à l’étranger étant donné la capacité limitée des places dans un avion.