La crise sanitaire liée à l’épidémie de coronavirus a durement frappé le secteur de l’emploi à Madagascar. Une situation qui a favorisé l’accroissement du commerce de rue et de toutes les activités génératrices de revenus, dont la prostitution.