Des chercheurs de l’université de Hong Kong ont affirmé, lundi 24 août, avoir découvert le premier cas avéré de réinfection au coronavirus. Ils estiment cependant qu’il est trop tôt pour en tirer des conclusions sur la suite de la pandémie.