Après le coup de force des partisans de Donald Trump au Congrès, mercredi 6 janvier, des membres du gouvernement américain songeraient à invoquer le 25e amendement pour le destituer.