À quelques jours du G7, le président américain a mis en garde ses alliés de libérer les djihadistes européens détenus en Syrie dans leurs pays d’origine, si ces derniers ne les rapatrient pas eux-mêmes.