Le Brésil est désormais le pays le plus endeuillé par la pandémie de coronavirus après les Etats-Unis. Mais malgré cette hécatombe, le président Jair Bolsonaro affirme avoir la "conscience tranquille".