Le Conseil scientifique appelle à se préparer à une deuxième vague à l’automne et incite les grandes métropoles à se préparer.