Le prévenu, jugé ce mardi par le tribunal correctionnel, devait être libéré le 4 juillet 2021. Seulement, il devra attendre encore attendre. Il a été condamné à 8 mois de prison pour ne pas être revenu à Domenjod, dans le cadre d’une semi-liberté, fin 2020.