Ce vendredi 23 septembre, les migrants sri-lankais se retrouvent à la cour d’appel de Saint-Denis après que leurs avocats aient fait appel de la décision des juges des libertés et de la détention. Cinq d’entre eux se sont désistés et ne se sont pas présentés à la cour d’appel.