Les aliments moins bien classés par le NutriScore provoqueraient une mortalité accrue chez les consommateurs.