La ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, a indiqué que la France n’est pas "tenue" par l’avis du comité de l’ONU de maintenir les soins de Vincent Lambert.