Concernant le projet de loi présenté par la ministre du Travail Myriam El Khomri, le président de la République française François Hollande s’attend à des "contestations". Il a toutefois estimé qu’il serait "mieux" d’éviter le recours au Parlement à l’article 49-3.