Après Matignon et Bercy, le ministère de l’Ecologie a été aussi recouvert de peinture par des militants écologistes. Les forces de l’ordre ont interpellé ces derniers.