En juillet, l’Autorité de la concurrence a sanctionné Google pour ne pas avoir négocié de "bonne foi" avec la presse française. Le groupe américain fait appel.